• TOUZAC

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    Formant l'angle sud-ouest du canton de Châteauneuf, la commune de Touzac en est la seconde comme superficie et comme population. Après avoir été fortement éprouvée par la crise phylloxérique, cette commune qui appartient à la Grande Champagne, a retrouvé son ancienne prospérité depuis la reconstitution de son vignoble, et c'est une rares communes où le chiffre de la population, après avoir fléchi comme partout ailleurs, tend depuis quelques années à remonter. 

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

     

    18.04.2010

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    C'est une commune essentiellement agricole, où culture de la vigne tient, comme nous disons plus haut, une place prépondérante. On y remarque principalement deux beaux vignobles : celui de M. P. Masson ancien maire de la commune et ancien conseiller d'arrondissement du canton de Châteauneuf, et celui de  M.G . Martin, aux Philippeaux.

    Les principales cultures, autres que la vigne, sont les céréales et les prairies artificielles.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    18.04.2010 

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    La commune de Touzac est très accidentée; elle orffre aux regards une succession de collines et de vallons, au fond desquels de nombreuses fontaines répandent leur fraîcheur. Ces fontaines forment de petits ruisselets qui, lorsqu'ils ne sont pas absorbés par le sol, vont rejoindre le Né, soit directement, soit en allant se déverser dans le ruisseau de Bonneuil. Le Né forme la limite méridionale de la commune et la sépare de l'arrondissement de Barbezieux.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    Le point le plus élevé de la commune est situé au nord-est, près du village de la Brande, à la cote de cent vingt-six mètres; mais le point le plus intéressant est presque au centre de la commune, près du Puy de Neuville, à l'altitude de cent vingt mètres. De ce point élevé la vue embrasse de tous côtés un immense horizon.

    Malgré son importance, la commune de Touzac ne possède pas de station de chemin de fer; elle est desservie soit par le halte de Chadeuil, à quatre kilomètres, soit par les stations qui de Viville ou Malaville qui ne fonctionnent plus aujourd'hui, à six kilomètres. La principale voie de communication est la route départementale n°12 de Jarnac à Barbezieux, qui  passe près du bourg de Touzac et traverse toute la commune du nord au sud. Le bourg de Touzac est desservi par un chemin d'intérêt commun, qui se détache de la route départementales à la limite de la commune et qui se dirige vers Chadeuil. Un autre chemin d'intérêt commun, venu de Viville et se dirigeant vers Criteuil, dessert le sud de la commune, De nombreux chemins vicinaux ordinaires complètent ce réseau.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    Le fief le plus important et le plus ancien de la commune de Touzac était celui du Puy de Neuville, dont les seigneurs sont connus depuis le douzième siècle. En 1155, Guillaume de Neuville eut des démêlés avec le Chapître de la cathédrale d'Angoulême.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    Dans les premières années du seizième siècle, Françoise de Neuville étant morte sans laisser de postérité, le Puy de Neuville passa entre les mains de son principal héritier, messire Jehan Foucault, et, vers 1567, la petite-fille de ce dernier, Hélène Faucault, vendit ce domaine  à Louis d'Estivalle, conseiller au présidial d'Angoulême. En 1621, la terre de Neuville fut acquis par Jean Guérin, écuyer, sieur de Plessac-Rochebertier. Ce dernier, qui fut maire d'Angoulême en 1630, consacra une somme de dix milles livres à la fondation de l'hôpital de Notre-Dame-des-Anges, à Angoulême. En reconnaissance de ce bienfait, le nom de Jean Guérin a été donné à la rue d'Angoulême, qui longe le mur oriental de l'hôpital.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    Enfin, en 1805, la terre du puy de Neuville fut vendue aux enchères et acquise, moyennant la somme de 17.700 francs, par M. Pierre qgquillot, dont la famille en a toujours la possession.

    A environ deux cents mètres du bourg de Touzac, sur un des points les plus élevés de la commune, s'élevait autrefois une grosse maison bourgeoise, la Pégerie, dont il ne reste aujourd'hui qu'une immense cave voûtée, convertie en chai par le possesseur actuel,, M. Couste. Cette maison était possédée au dix-huitième siècle par la famille Texier de la Pégerie, qui obtint des lettres de noblesse, en 1766, en la personne de Pierre-Paul Texier de la Pégerie, par l'achat, moyennant la somme de 7000 livres d'une  charge de Secrétaire du roi près le parlement de Pau. Cette famille a joué un rôle important pendant toutle dix-huitième siècle et le commencement du dix-neuvième.

    2.07.2014

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, TOUZAC