• ST SIMEUX

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Jean Gastaud laissa deux fils et une fille. L'aîné , Jacques Gastaud, lui succéda comme seigneur d'Etaules, et agrandir ses domaines par plusieurs acquisitions. Il avait épousé Jeanne Giraud, de la maison d'Anqueville. Etant mort sans enfants, il laissa pour  héritier Charles Petit, écuyer; mais sa veuve, qui était créancière de la succession, céda ses droits au seigneur d'Anqueville, et Etaules fut vendu judiciairement au profit de Charles de Sousmoulins, seigneur d'Anqueville, qui rendit hommage au roi le 29 octobre 1555.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Charles de Sousmoulins mourut jeune et sa veuve, Louise Giraud, conserva la jouissance d'Etaules. A sa mort, en 1612, elle laissa cette jouissance à sa fille, Jacquette de Sousmoulins.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Une sentence arbitrale de 1665, qui régla les successions de  Jacquette de Sousmoulins, de son premier mari, David Méhée, et de son fils aîné, Gédéon Méhée, attribua la terre d'Etaules à Josias Méhée, deuxième fils de Jacquette. Le petit-fils de Josias, Pierre Méhée, seigneur d'Ardenne, devint, à, son tour, seigneur d'Etaules à la mort de son père Isaïe Méhée. Cette terre lui cause de nombreux tracas sur ses vieux jours, si nous en croyons les lettres dans lesquelles il exprime ses doléances.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Pierre Méhée mourut le 27 février 1760, âgé de  84 ans. Il ne laissa pas d'enfants. Afin d'éviter le partage d'Etaules entre nombreux héritiers auxquels cette terre revenait, l'abbé d'Anqueville acheta leurs parts éventuelles et en resta seul possesseur.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Ala mort de l'abbé d'Anqueville, Etaules passa aux mains de M. Cyprien-Gabriel de Terrasson, l'aîné de ses trois neveux, qui, trois ans plus tard, devait acquérir également Tourteron.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    En 1822, les héritiers de M. de Terrasson vendirent la terre d'Etaules au sieur Mesnard, dont les ancêtres l'avaient cultivée, de père en fils, à titre de fermiers ou de métayers. Depuis cette époque le domaine a été morcelé.

    Une partie du hameau d'Etaules, le Petit-Etaules, appartient à la commune de Châteauneuf.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Le bourg de Saint-Simeux ( 566 hab.), est admirablement situé, au sommet de la colline qui domine la vallée de la Charente, à quatre kilomètres nord-est de Châteauneuf et vingt-neuf de Cognac. De ce  point élevé la vue est magnifique, s'étendant au loin jusqu'aux collines des cantons de Blanzac et de Lavalette et embrassant toute la boucle de la Charente, dont les eaux, tantôt calmes et paisibles, tantôt se précipitant avec fracas à travers les écluses, se jouent au milieu d'un grand nombres d'îles et îlots aux frais ombrages.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    L'église, qui avait été construite dans le style roman, fut remanié par la suite et restaurée dans le style ogival du quatorzième siècle. Vers le milieu du dix-neuvième siècle la chûte du clocher amena l'écrasement du sanctuaire et l'église dut être reconstruite presque entièrement.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    De l'église romane primitive, il reste les murailles de l'abside et la base du clocher. Au quatorzième siècle, la nef primitive fut remplacée par deux travées ogivales. Le clocher, qui a été entièrement reconstruit, n'appartient à aucun style bien défini; mais il est extrêmement gracieux. Edifié comme il l'est, au sommet de la haute colline qui supporte le bourg de Saint-Simeux, il attire forcément les regards des voyageurs qui parcourent la vallée de la Charente.

     Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Au pied de la colline, le long des rivves de la Charente, s'étend le village des Corbeaux. Un document, parvenu jusqu'à nous, nous apprend que << le mardi après la fête de Saint-Georges de l'année 1331, Geoffroy de Vaux, seigneur de Mosnac, a arrenté à Hélie du Breuil, prieur de Mosnac, les moulins avec essacs et pêcheries qui existent dans l'écluse du Corbeau, paroisse de Saint-Simeux . >>   Les moulins de Saint-Simeux et les importantes pêcheries qui en dépendent sont donc très anciens et existent depuis au moins la première moitié du quatorzième siècle.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Parmi les autres hameaux de la commune de Saint-Simeux nous citerons: le Montet, séparé du bourg par un ravin au fond duquel coule une source abondante et d'où la vue est également fort belle; Chez Touchard et le Trézidoux, villages situés à la limite nord de la commune et dont une partie appartient à la commune voisine de Champmillon; les Godichauds; Hanson, dans l'intérieur des terres, près des Courades.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Citons en dernier lieu l'agréable logis du Maine-Michaud, qui fit partie des biens de la famille de Terrasson .

     Documentations : Historique et communale de la Charente. J. Martin-Buchey  ancien professeur d'histoire 1914 -1917.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, ST SIMEUX