• Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Malheureusement c'est à tous les âges, que l'on peut se faire harceler.

     

     

    J'aimais ce travail à la garderie, j'étais surveillance et animatrice Bénévole ayant mon BAFA ( brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur en accueils collectifs de mineurs) qui permet d'encadrer des enfants et adolescents de moins de 18 ans.

    Quand j'ai pris ce travail, j'ai bien préciser avec de l'animation avec l'acceptation, des instituteurs, des institutrices et du président du Sivos, a l'époque c'étais Mr Rivière d'Angeac-Charente, d’ailleurs j'avais un petit budget (de 1992 à 2009).

    En 1999 ,j'ai eu un Bébé , donc j'ai eu un congé parental, c'est quand j'ai repris mon travail en 2003 que j'ai eu une collègue pour qu'elle accompagne  les enfants aux bus. J'avais plus de travail car je devais m'occuper des petits qui restaient à la garderie, alors que j'avais que les grands avants, je me suis organisé autrement et j'ai fait plusieurs ateliers.

    Mais ma collègue n'a pas apprécié mon retour, parce que je faisais mon travail et ma collègue préférer discuter et moi, c'est mon travail qui m’intéressait. Alors j'ai commencé à me faire agresser et je me suis aperçue qu'il y avait des problèmes avec ma collègue envers les enfants que j'ai  signalés. 

    Mais quand Mr Rivière et parti à la retraite vers 2003 -2004, il savait que je me faisais agresser par ma collègue, il devait s'en occuper, mais rien à étais fait. J'ai eu un autre employeur qui a vu ce qui se passer donc il a prévenu la médecine du travail. L'employeur voyons se qui ce passer, il a arrêté, et là vers 2008 j'ai eu un autre employeur et la sa ne sais pas arranger, j'ai subi du harcèlement moral, physique, email et téléphone, suivie dans les magasins par certains et certaines collègues.

    Agression dans la cour de l'école et dans la rue devant l'entrer de l'école et agression dans la rue en sortant d'une exposition  chez  un particulier devant les propriétaires. Le 3.01.2008 j'ai prévenu mon employeur par courrier a force de le prévenir il a fini par me coincer dans un coin de la garderie pour me dire que je n'avais plus le droit de lui parler, ce n'était pas la première lettre. 

    J'e n'ai pas oublié les mots qu'il m'a envoyé par email (s'il y a harcèlement ce ne peut être que par votre hiérarchie c'est-à-dire moi) c'est qu'il a fini par faire. La seule chose qu'il savait dire, aller boire un coup sa passera , il avait un manque de respect envers moi et aussi envers les enfants, c'était facile pour lui de faire la politique de l'autruche.

    J'ai fini par aller voir les gendarmes pour les enfants en 2009, il y avait beaucoup d'agression a l'époque et mon employeur ne voulait rien savoir , alors j'ai vu  un médecin Monsieur Levesque  qui ma fait un arrêt de travail et mon médecin traitant qui ma dit de quitter mon travail.

    Au mois d'août de cette année-là j'ai pris une journée pour nettoyer la salle avant la rentrée scolaire, mais les activités des enfants avaient disparu ainsi que mes affaires personnelles, alors j'ai pris la décision de partir, j'avais l'impression d'abandonner les enfants, je n'avais pas le choix.

      N'étant plus à la surveillance et à l'écoute des enfants c'est aux parents d'être vigilants et à l'écoute de leurs enfants. Aujourd'hui je sais pourquoi mon employeur n'a rien fait pour que ça s'arrête.

    Je remercie Mme Besson, pour m'avoir aidé à sortir de cet enfer.

     

    Je remercie les syndicats d'avoir fait le nécessaire pour que je puisse avoir les indemnités de chômage, car mon employeur avait fait des faussent déclarations pour que je ne touche pas les indemnités de chômage. Pourquoi je le dis aujourd'hui 8.01.2020 parce qu’il a fallu tout ce temps pour réaliser toutes les souffrances qu'on ma faite et pour me reconstruire avec l'aide de plusieurs personnes que je remercie. 

    En ce qui concerne le  travail fait sur le patrimoine de Bouteville, on m'a demandé de continuer, mais j'ai dit non suite aux harcèlements que j'ai subi. Je n'ai jamais travaillé pour la Mairie, c'est en voyant mon travail sur le patrimoine en 1998 que le maire de Bouteville ma proposer d'exposer  vers 2004 dans la salle des fêtes et dans la Mairie et j'ai continué à exposer pendant les journées du patrimoine.

    J'ai fait une sculpture pour la commune, l'épitaphe. Je n'ai même pas été averti que la sculpture de l'épithaphe de Bernard de Béon  partait à PARIS, ce sont mes amis qui m'ont prévenu. Les copies de cette sculpture et l'armoirie de Bouteville resteront dans mon atelier.

    Car quand on retrouve les toiles exposer dans la salle des fêtes parterre et les sculptures cassées dans la mairie, vous n'avez plus envie de continuer. J'ai arrêté les journées du patrimoine. Je comprenais pas pourquoi je me faisais agressé par mes collègues à l'école, mon employeur avait mélangé sa vie privé avec sa vie professionnelle.

    J'ai pris l'initiative de suivre le chantier du château avec la participation des compagnons de Cognac. Quand le maire de Bouteville a vu mon travail, il a relancé l'association du patrimoine, en voulant que je participe à cette association, mais quand j'ai vu comment sa ce passer à l'école j'ai refusé.

    Seulement après on ma mis des bâtons dans les roues, ils ont voulu reprendre mon travail en m’empêchant d'assister à la progression de la rénovation du château de Bouteville, alors j'ai fait des courriers aux entreprises pour enlever leurs responsabilités en cas d'accident sur le chantier.

    Après le harcèlement à continuer. J'ai pris la décision de continuer toute seule avec l'aide des compagnons, j'ai continué à faire des photos, j'ai appris à travailler sur  l' ordinateur toute seule, j'ai envoyé toutes mes photos pour promouvoir ma commune sans l'aide de personne.  J'avais l’intention de faire la maquette du château et de la cheminée, mais il a détruit mon inspiration envers cette commune.

      Je n'oublierais pas les compagnons de Cognac où j'ai appris beaucoup de choses et les enfants de ma commune qui eux aussi ont soufferts par le manque de professionnalisme de mon employeur, Président du SIVOS. Je n'ai pas porté plainte parce que mon employeur avait un autre statut, qu'il ne mérite pas.

     

    Monsieur,

    Je vous ai fait confiance, mais il faut travailler avec vous pour connaître votre personnalité . Quand  t'on ne veut pas être soumise, vous faites tous pour détruire la personne. Vous profitez de la gentillesse des gens et vous les manipuler. Vous avez été capable d'aller faire des faussent déclarations pour que je ne puisse pas avoir mes indemnité de chômage,  avec la participation du vice-président et de la secrétaire du S.I.V.O.S. Alors que votre rôle est de faire respecter les valeurs de  liberté, égalité et fraternité qui figure au fronton de votre mairie.

     

     

     J'ai fait des recherches sûres d'autres communes que j'ai mises sur le site, je reçois des appels de quelques maires pour avoir des documents.

    Comme disait mon professeur Mr Letallec, Sylvie travaille toute seul, ce n’est pas en aidant les autres que tu te feras des amis, car pour avoir des amis je baisser mes notes, pour ne pas être mal vu. C'est pour ça que j'ai décidé de travailler avec les enfants, bien sûr  j'ai été directrice de centre activités jeunes à Gensac-la-Pallue, mais un jour il a fallut que je prenne une décision importante, c'étais de renvoyer un jeune animateur pour faute grave, c'est  ce que j'ai fait mais le lendemain, il est revenu pour me frapper et j'ai eu de la chance que le maire adjoint était là pour me soutenir. 

    Par  rapport à mon employeur du S.I.V.O.S que j'avais demander d'être présent pour recevoir un parent dans la cour de l'école, mais quand la personne est venu dans la cour ou je lui demander des explications, j'ai vu mon employeur reculer, c'est là que je me suis aperçue qu'il n'avait aucune autorité, quand j'ai demandé le renvoie de ma collègue pour des fautes graves, à chaque fois il me disait qu'il n'avait pas les moyens de la licencier, j'aurais préférer qu'il me dise la vérité, je n'aurais pas subi toutes c'est agressions.

    Quand vous avez aucun soutient de la part de votre employeur, des parents qui savez ce qui ce passer, j'ai tenue toute c'est année car certain enfants mon demander de rester, car elle ne pouvez pas faire ce qu'elle voulez avec eux, interdire de boire si il avait pas emmener leurs petit bouteille, ou prendre un manche à balaye pour les faires taire, les punir pendant deux heures debout dans un coin, jusqu'à les oubliés, pendant c'est heures de travail le matin et le soir ,faire venir la cantinière pour discuter au lieu de s'occuper des enfants.

    Un jour suite à l’agression, j'ai décidé que le portail de l'école  restera fermer pendant les heures de garderie, quand les parents arrivaient, j'accompagner un enfant au portail, quand ma collège ma jeter un enfant dans mes bras avec le front ouvert, je ne sais pas ce qu'il c'est passer, le temps que je le soigne dans la maternelle et que je prévienne les parents, elle avait disparu en laissant tous les enfants dans la cours tout seul. J'ai demandé à la maitresse, bien qu'elle ne fût pas obliger de le faire, de garder l'enfant blessé jusqu'à l'arriver des parents pour que je puisse surveiller les enfants qui était dans la cours, mais il n'y avait pas un jour, sans qu'il se passe quelque chose.

    Je pense qu'elle voulait que je craque, le travail manuel des enfants, elle disait tout les matins aux enfants que c'était moche et j'en avais mare que les enfants me préviennent tout les matins, alors j'ai pris une armoire qui ce fermer à clé et là un matin j'ai retrouvé la serrure casser, alors la maitresse de la maternelle ma demander de mettre mes affaire à la maternelle.

    Tout les matins j'avais les bureaux qui changer de place, alors que je les mettais par quatre pour les ateliers, j'étais toute seul pour les remettent en place, j'en eu mare, j’ai demandé aux parents d'enlever quelque tables pour quelle arrête de les changer de place, aucun soutient de la part de mon employeur.

    Le soir les enfants et moi nous préparions le marché de Noël et le lendemain tout était à refaire. J'ai retrouvé mes feuilles de présence avec des dessins au début j'ai crue que c'étais les enfants, mais les enfants mon dit que c'étais ma collègue. J’ai prévenu le vice-président du S.I.V.O.S, il ma dit qu'il sans foutais, ce n'étais pas important. J’ai jamais  vu une personne aussi méchante et pourtant j'en ai vu dans ma vie, mais aller jusqu'à  manipuler des enfants qui étais déjà fragile, pour me menacer de coup point et de dire aux enfants de ne pas m'écouter, sa était la goutte d'eau en trop.

    J'ai faillis partir plusieurs fois, mais quand j'ai étais au portail, il y avait cette petite fille qui ma retenue en me donnent sa main pour me retenir, alors je suis resté jusqu'à  que mon corps me lâche. J’ai pourtant tous essayer pour montrer qui j'étais, mais quand vous avez deux pervers comme employeur et collègue, vous n'avez aucune chance de vous en sortir. Je n'oublierais jamais le langage qu'elle avait avec les enfants et envers moi .

     

      Aujourd'hui je le dit par écrit, parce que à l'époque, je n'arrivais plus à sortir les mots, tellement que j'avais souffert.

     le principal dans cette histoire, c'est que les enfants n'oublieront pas le travail qu'ils ont fait avec moi, car à chaque fois que je les croise, on se rappelle de bons souvenirs et je suis fière d'avoir des futurs animateurs et animatrices pour les personnes handicapés, enfants et de personnes âgées .

    Il est temps que toutes personnes travaillant avec des enfants ont au moins le BAFA OBLIGATOIRE, même dans une garderie et que les cantinières est leurs CAP de cuisine en collectivité OBLIGATOIRE.

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil 

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

     La question qui a était posé aux enfants, que voyez-vous dans votre village ?

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     lou

    Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

     Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil

     

    Ecole de la commune de Bouteville - Angeac-Charente - Bonneuil