• Châteauneuf-sur-Charente

    Il fallut que le roi Charles V vint en personne diriger les opérations du siège. Enfin la place du capituler ; le siège avait duré quatre ans (1380).

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Châteauneuf paraît avoir été un séjour de prédilection pour les comtes de la maison de Valois-Orléans. Le bon comte Jean aimait beaucoup cette petite ville.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    La chronique rapporte qu'il aimait à se rendre, à pied, au bourg de Chassors, dont il possédait le logis et qu'il s'arrêtait volontiers à causer avec les laboureurs qu'il rencontrait en son chemin.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Lorsque le corps du vieux comte fut transporté de Cognac à Angoulême, pour être inhumé dans la cathédrale de cette dernière ville, le cortège s'arrêta à Châteauneuf, où fut célébré un service funèbre, le 3 mai 1471.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    C'est pendant un de ses séjours à Châteauneuf que mourut Charles d'Orléans, le père de François Ier. Voici ce que raconte Corlieu au sujet de cette mort:  Il lui tomba une fluxion sur les poumons de laquelle il mourut en son château de Châteauneuf. Il avait un medecin auquel il se fieait qui lui ordonna de faire une diette si étroite,qu'estant à la moitié, nature lui défaillit, non son soupçon de faute en Monsieur le Medecin qui gagna au pied et ne fut veu depuis.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Le roi François Ier fit également de fréquents séjours à Châteauneuf Après son mariage avec Eléonore d'Autriche, il amena sa nouvelle épouse dans cette petite ville, qui lui fit une magnifique réception.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Pendant les troubles de la Gabelle, Châteauneuf joua un rôle assez important. c'est à Châteauneuf en effet qui se passa le premier acte de cette insurrection; quelques mutins ayant été enfermés dans les prisons de cette ville, les insurgés descendirent de Jurignac à Châteauneuf et délivrèrent leur camarades. Le fermier du sel, Texeron, s'enfuit précipitamment.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    C'est  également à Châteauneuf que se concentrèrent les troupes du duc d'Aumale, avant de se porter sur langon, où elles devaient rejoindre les troupes de connétable de Montmorency.

     

    Après la répression de ce mouvement insurrectionnel, une compagnie de gendarmes fut laissée en garnison à Châteauneuf ; elle y commit de nombreux excès.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Les premiers événements des guerres religieuses n'eurent pas, à Châteauneuf une grande répercussion. Nous signalerons seulement le passage en cette ville du roi Charles IX, accompagné de sa mère, Catherine de Medicis.

    Châteauneuf-sur-Charente

    Cette princesse astucieuse crut de bonne politique de conduire son fils, alors âgé de treize ans, dans les provinces qui comptaient le plus grand nombre d'adeptes de la nouvelle religion. Après avoir visité Angoulême, Charles IX et sa suite arrivèrent, le 18 août 1565, à Châteauneuf, où ils firent une entrée solennelle.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Lorsque commença, en mars 1569, la campagne qui devait mettre aux prises les catholiques et les protestants dans la plaine de Bassac, le château de Châteauneuf était occupé par un officier protestant, qui avait sous ses ordres une soixantaine de soldats. La possession de cette place était jugée nécessaire par le maréchal de Tavannes, qui commandait l'armée catholique sous les ordres du duc d'Anjou. Aussi, après avoir contourné la ville d'Angoulême, qui était entre les mains des protestants, l'armée royale se dirigea-telle sur Châteauneuf.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Attaqué vigoureusement par l'artillerie, le château ne pouvait résister longtemps. Le capitaine protestant dut capituler ; mais, avant de rendre la place, il eut soin de faire démolir deux arches du pont et de faire couler les bateaux, de façon à empêcher l'armée royale de passer sur la rive droite du fleuve.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Le lendemain soir, le pont de pierre était réparé et un pont de bateaux établi, à environ quarante mètres plus bas. Afin de mieux tromper l'armée protestante, de grands feux furent allumés sur la plate-forme du château et, à la faveur de la nuit, toute l'armée catholique put passer sur la rive droite de la Charente.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     Le 15 mars, les protestants étaient complètement défaits dans la prairie de Bassac, et leur chef, le prince de Condé, lâchement assassiné.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente