•  

     

     

    Châteauneuf-sur-Charente

     

    Bravo ! à l'équipe des services techniques de Châteauneuf-sur-Charente.

     

    Châteauneuf-sur-Charente

     

     

    Je verrais bien un rond-point devant la gare avec une petite locomotive, comme autrefois, belle présentation de la gare.

     


  •  

     

    Création de carte par Sylvie Bernard

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, La Charente

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Création de cartes postales - 2013

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Création de cartes postales - 2013

     

     

    Cartes anciennes

    Hôtel de ville de Châteauneuf-sur-Charente

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

      La petite ville de Châteauneuf (3418 hab.), l'une des plus agréables de notre département, s'étend sur la rive gauche de la Charente, au fond d'une des grandes courbes du fleuve.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Son origine doit être très ancienne et son territoire a dû être habité dès les temps préhistoriques. Les recherches, faites dans les nombreuses grottes que l'on rencontre aux environs, ont en effet permis de recueillir une grande quantité de silex taillés et d'outils des premiers âges de l'humanité, ce qui indique bien que ces grottes ont dû servir de refuge aux homme de l'époque quaternaire.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Les traces de la période gallo-romaine se retrouvent principalement sur la rive droite du fleuve, dans le territoire de l'ancienne commune de Saint-Surin, aujourd'hui réunie à celle de Châteauneuf, dont elle n'était séparée que par la Charente.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Nous y trouvons des noms de villages très significatifs. tels que Etaules, qui dérive d'étable, Coutardières, Pellegeais, qui rappellent l'industrie ou la préparation des peaux. 

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Un cimetières gallo-romain, contenant des tombes de guerriers, a été découvert près du village du gré.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Si nous croyons notre vieux chroniqueur, Corlieu, Châteauneuf n'était dans les premiers temps du Moyen-Age, qu'un petit  bourg, appelé Berdeville.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Ce bourg était défendu par un château, probablement construit en bois, qui s'élevait dans une île de la Charente appelée encore aujourd'hui Calais.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    En 1081, ce château fut détruit par un incendie et remplacé par un autre, qui fit donner au bourg de Berdeville, le nom de Château-Neuf.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Ce nouveau château, bâti sur le coteau qui domine la Charente, devint une des forteresses les plus importantes du pays. A cette époque, en effet, le pont de Châteauneuf était le seul pont de pierre qui existât entre les ponts d'Angoulême et de Cognac ; aussi la forteresse qui défendait le passage de ce pont, avait-elle une importance considérable.


  • Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Dans le principe, la seigneurie de Châteauneuf fit partie du domaine des Comtes d'Angoulême. Cédée au onzième siècle à des seigneurs particuliers, elle fut rachetée au treizième siècle par Hugues de Lusignan et sa femme, Isabelle Taillefer, qui la transmirent par testament à leur troisième fils, geoffroy.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Ce dernier hérita également de la terre de Jarnac ; il laissa Jarnac et Châteauneuf à son fils Geoffroy II, qui mourut sans postérité, en 1305, et qui eut pour héritier son neveu, Dreux de Mello IV, fils de sa soeur, Eustache de Lusignan.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Nous trouvons ensuite, comme seigneur de Châteauneuf, Raoul, Comte d'Eu, connétable de France, qui, ayant conspiré contre le roi, fut condanné à mort et exécuté, en 1359. Ses biens furent confisqués et le quint ou cinquième de la terre de Châteauneuf fut dévolu à la Couronne.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Les quatres autres quints de Châteauneuf passèrent successivement entre différentes mains et devinrent ensuite la propriété de Guillaume de Craon, dont la fille, Marguerite, épousa Guy VIII de la Rochefoucauld.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    A son retour de captivité, le comte Jean d'Angoulême racheta de Jean de la Rochefoucauld les quatre quints de Châteauneuf, qui firent retour à la Couronne après la mort de la duchesse Louise de Savoie, en 1531.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Pendant les seizième, dix-septième et dix-huitième siècles, la seigneurie de Châteauneuf fut engagée sucessivement à plusieurs familles. En 1568 elle fut engagée à Mme de Mortemart et à ses enfants, MM. de Rochechouart qui, en 1597, passèrent leur engagement au duc d'Epernon, gouverneur de l'Angoumois.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Châteauneuf passa ensuite entre les mains du maréchal de Navaille. puis, à Jean Paris de Montmartel, qui le transmit à son fils le marquis de Brunoy. Enfin, en 1777. le comte d'Artois, devenu apanagiste du duché d'Angoulême, reprit le domaine de Châteauneuf, en payant à la marquise de Brunoy, une indemnité de cent cinquante-huit mille livres.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

     Nous avons eu déjà l'occasion, dans le cours de notre récit, de nous occuper des différentes familles qui ont possédé successivement la seigneurie de Châteauneuf; nous n'avons donc pas à donner de longs détails sur chacune d'elles. Aussi nous nous étendrons principalement sur les différents faits historiques dont Châteauneuf a été le théâtre.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    La situation de cette petite ville était en effet des plus importantes, ainsi que nous l'avons dit plus haut, et elle a été mêlée à tous les évènements remarquables qui se sont déroulés dans notre province.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Dès le douzième siècle, nous la trouvons mêlée aux querelles qui mettaient aux prises les seigneurs de l'Angoumois. Profitant de l'absence du comte d'Angoulême, Guillaume Taillefer, les seigneurs d'Archiac, de Cognac et de Jarnac avaient formé contre lui une ligue puissante et le seigneur de Jarnac était venu mettre le siège devant Châteauneuf. Dès son retour, le comte d'Angoulême accourut, défit complètement le seigneur de Jarnac et le fit prisonnier.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     Le rôle de Châteauneuf fut plus important pendant la guerre de Cent ans.Cette ville avait été cédée à l'Angleterre par le traité de Brétigny, en 1360.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Les Anglais attachaient une grande importance à la possession de cette petite ville, qui commandait le seul pont de pierre existant entre Angoulême et Cognac.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Appuyés sur Châteauneuf et sur la forteresse voisine de Bouteville, ils étaient absolument maîtres de tout le pays. Aussi lorsque, en 1376, le duc de Berry, après s'ètre emparé de Merpins, vint assiéger Châteauneuf, ils lui opposèrent une énergique résistance.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Secondés par la garnison anglaise du château de Bouteville, qui harcelait les assiégeants et qui trouvait moyen de ravitailler la place en vivres et en munitions, les défenseurs de Châteauneuf tenaient tête à leurs agresseurs et refusaient de se rendre.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente


  • Il fallut que le roi Charles V vint en personne diriger les opérations du siège. Enfin la place du capituler ; le siège avait duré quatre ans (1380).

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Châteauneuf paraît avoir été un séjour de prédilection pour les comtes de la maison de Valois-Orléans. Le bon comte Jean aimait beaucoup cette petite ville.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    La chronique rapporte qu'il aimait à se rendre, à pied, au bourg de Chassors, dont il possédait le logis et qu'il s'arrêtait volontiers à causer avec les laboureurs qu'il rencontrait en son chemin.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente 2012-2013 - CARTES POSTALES

    Lorsque le corps du vieux comte fut transporté de Cognac à Angoulême, pour être inhumé dans la cathédrale de cette dernière ville, le cortège s'arrêta à Châteauneuf, où fut célébré un service funèbre, le 3 mai 1471.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    C'est pendant un de ses séjours à Châteauneuf que mourut Charles d'Orléans, le père de François Ier. Voici ce que raconte Corlieu au sujet de cette mort:  Il lui tomba une fluxion sur les poumons de laquelle il mourut en son château de Châteauneuf. Il avait un medecin auquel il se fieait qui lui ordonna de faire une diette si étroite,qu'estant à la moitié, nature lui défaillit, non son soupçon de faute en Monsieur le Medecin qui gagna au pied et ne fut veu depuis.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Le roi François Ier fit également de fréquents séjours à Châteauneuf Après son mariage avec Eléonore d'Autriche, il amena sa nouvelle épouse dans cette petite ville, qui lui fit une magnifique réception.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Pendant les troubles de la Gabelle, Châteauneuf joua un rôle assez important. c'est à Châteauneuf en effet qui se passa le premier acte de cette insurrection; quelques mutins ayant été enfermés dans les prisons de cette ville, les insurgés descendirent de Jurignac à Châteauneuf et délivrèrent leur camarades. Le fermier du sel, Texeron, s'enfuit précipitamment.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    C'est  également à Châteauneuf que se concentrèrent les troupes du duc d'Aumale, avant de se porter sur langon, où elles devaient rejoindre les troupes de connétable de Montmorency.

     

    Après la répression de ce mouvement insurrectionnel, une compagnie de gendarmes fut laissée en garnison à Châteauneuf ; elle y commit de nombreux excès.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Les premiers événements des guerres religieuses n'eurent pas, à Châteauneuf une grande répercussion. Nous signalerons seulement le passage en cette ville du roi Charles IX, accompagné de sa mère, Catherine de Medicis.

    Châteauneuf-sur-Charente

    Cette princesse astucieuse crut de bonne politique de conduire son fils, alors âgé de treize ans, dans les provinces qui comptaient le plus grand nombre d'adeptes de la nouvelle religion. Après avoir visité Angoulême, Charles IX et sa suite arrivèrent, le 18 août 1565, à Châteauneuf, où ils firent une entrée solennelle.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Lorsque commença, en mars 1569, la campagne qui devait mettre aux prises les catholiques et les protestants dans la plaine de Bassac, le château de Châteauneuf était occupé par un officier protestant, qui avait sous ses ordres une soixantaine de soldats. La possession de cette place était jugée nécessaire par le maréchal de Tavannes, qui commandait l'armée catholique sous les ordres du duc d'Anjou. Aussi, après avoir contourné la ville d'Angoulême, qui était entre les mains des protestants, l'armée royale se dirigea-telle sur Châteauneuf.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Attaqué vigoureusement par l'artillerie, le château ne pouvait résister longtemps. Le capitaine protestant dut capituler ; mais, avant de rendre la place, il eut soin de faire démolir deux arches du pont et de faire couler les bateaux, de façon à empêcher l'armée royale de passer sur la rive droite du fleuve.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Le lendemain soir, le pont de pierre était réparé et un pont de bateaux établi, à environ quarante mètres plus bas. Afin de mieux tromper l'armée protestante, de grands feux furent allumés sur la plate-forme du château et, à la faveur de la nuit, toute l'armée catholique put passer sur la rive droite de la Charente.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     Le 15 mars, les protestants étaient complètement défaits dans la prairie de Bassac, et leur chef, le prince de Condé, lâchement assassiné.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente


  • Pour en terminer avec un rôle joué par Châteauneuf pendant les guerres de religion, il nous suffira de signaler les deux faits suivants. En 1574, c'est à Châteauneuf que les troupes catholiques passèrent la Charente pour aller reprendre le château de Bouteville, dont les protestants s'étaient emparés. Pendant l'hiver de 1585, le duc de Mayenne, commandant l'armée royale, vint camper à Châteauneuf.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    La proclamation de l'Edit de Nantes (1598) mit fin à la trop longue période de ces luttes fratricides. La paix et la tranquillité revinrent et le rôle historique de Châteauneuf se trouva terminé.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Le Château, délaissé, tomba peu à peu en ruines. En 1725, ce n'étais plus, dit Gervais, << qu'une vielle maison, qui servait de logement au receveur des finances, et de prison pour les malfaiteurs >>.

     

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     Il n'en reste plus aujourd'hui que des traces.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Le 16 août 1768, un orage épouvantable s'abattit sur Châteauneuf, causant la mort de huit personnes. Bien que, dans les anciens titres, Châteauneuf porte le nom de ville qui, au moyen-Age, ne s'appliquait qu'aux agglomérations ceintes de remparts, aucun document ne permet d'affirmer que cette petite ville fût entourée de murailles. 

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     En revanche de  nombreux titres nous parlent des portes et des fossés qui donnaient accés dans la ville ou qui la protégeaient.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Il y avait trois portes: la porte du pont, située à l'extrémité du pont ; la porte du Plaineau, à l'entrée de ce faubourg, et une troisième, dénommée le pourtal de la ville, qui desservait les chemins d'Angeac et de Bouteville.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     Il y avait également de nombreux fiefs nobles dans Châteauneuf; nous ne nous occuperons que des principaux.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Le fief de Barqueville appartenait, au quinzième siècle, à la famille Bompart, qui possédait également la seigneurie de Puyrobert, dans la paroisse de champniers. A la fin du seizieme siècle et au commencement du dix-septième, nous trouvons, comme seigneur de Barqueville, Jacques Catryx, petit-fils de Marie Bompart, qui laissa cette seigneurie à son fils, Henri Catrix.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     Antoinette Catrix hérita de ce dernier; elle épousa Clément Frotier-Tisson, écuyer, sieur de la Rochette qui, par contrat du 10 avril 1674, céda Barqueville à Marc Guillaumeau, écuyer, sieur de Ruelle. Cette terre fut ensuite vendue le 26 janvier 1701 à Jean Fé, écuyer, sieur de Boisragon, dont les descendants l'ont toujours possédée. M. François-Léon Fé de Barqueville, mort sans postérité le 22 avril 1870, légua le logis de Barqueville à la ville de Châteauneuf, qui y a établi un hospice.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

     Le logis du tillet, siège d'une seigneurie qui relevait de celle d'Etaules, était situé à Châteauneuf. Il occupait l'emplacement où s'élève aujourd'hui la maison de Me Durieux, notaire. Il en subsiste encore une jolie chapelle de la Renaissance.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    A la fin du quinzième siècle, le logis et la seigneurie du tillet étaient la propriété de Me Hélie du Tillet, personnage important qui fut vice-président de la Chambre des Comptes, à Paris, puis maire d'Angoulême en 1502 et 1503.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    Vers le milieu du seizième siècle, le Tillet fut acquis par Jean des Ages, seigneur de Macqueville, qui le laissa à François des Ages, sieur de Maumont. La fille de François des Ages, Bertrande, épousa François de la Rochefoucauld d'Orbé qui, par acte du 28 janvier 1608, vendit le Tillet à Raymond de Forgues, baron de Larochandry.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Le logis et la seigneurie du Tillet furent alors séparés. La seigneurie demeura dans la famille de Forgues jusque vers la fin du dix-septième siècle; puis elle passa dans la Famille Fé. Quant au logis du Tillet, il fut cédé par Raymond de Forgues à François Redon, sieur de Neuillac. Il fut ensuite acquis par Antoine Leviste, receveur des consignations de la Prévôté royale de Châteauneuf, qui, par  acte du 4 novembre 1624, l'arrenta à Michel Guimberteau, écuyer, sieur du Treuil. Les héritiers de ce dernier l'arrentèrent à leur tour, le 25 avril 1651, à François Guillot, sieur de la Puisade, conseiller du roi, juge-prévôt de Châteauneuf. Les héritiers du sieur de la Puisade conservèrent le logis du Tillet pendant les dix-septième et dix-huitième siècles. 

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente

    La seigneurie de Vignes, qui s'étendait sur les deux paroisses de Mosnac et de Châteauneuf, avait son siège dans cette dernière paroisse. Elle appartenait, au quinzième siècle à Jean Gastaud, seigneur d'Etaules, qui la tenait à titre d'héritier de Guillaume de Vibrac.

    Blog de sylviebernard-art-bouteville : sylviebernard-art-bouteville, Châteauneuf-sur-Charente - CARTES POSTALES

    Pendant la première  moitié du seizième siècle, la seigneurie de Vignes changea fréquemment de propriétaire et, le 18 novembre 1557, elle fut acquis par Philippe Gandillaud, procureur du roi à Châteauneuf, qui l'échangea à Jean Tesseron, bourgeois de Châteauneuf, contre le fief des Plassons.

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique